~In jeder Sprache wohnen andere Augen.~

lundi 22 mars 2010

Comment le dire....

A visit to our fleamarket, quite appropriate for such a rainy Sunday.

Par un dimanche pluvieux, rien de mieux qu'une visite à la brocante!
LA trouvaille de la journée, c'est grâce à la truffe infaillible de mon EG.
Et l'après-midi me voit m' immerger dans un livre de poésie écrit plus de 100 ans auparavant. Entièrement ecrit à la main par une demoiselle. Le livre commence le 30 septembre 1896 et se termine le 30 novembre 1927. Il contient une collection variée de poèmes, de proverbes, de pensées.
Les pages usées sont recollées par les moyens du moment: sparadrap, timbres pour soutenir les "tuberculeux de la guerre".
Malgré son âge, le livre est dans une excellente condiditon.
Le fait de feuilleter à travers les plus de 300 pages, le livre me tient, il me parle et m'emmène sur un voyage dans les profondeurs de la poésie française. A tel point que je ne peux l'abandonner. Je dois continuer à déguster chaque page. Absorber les vers, mon coeur s'ouvre et j'entends la douceur des mots.


La chanson du Printemps

Petits oiseaux du bon Dieu
Voici la saison nouvelle
L'air est pur, le ciel est bleu
Vous pouvez battre de l'aile.
Déjà de tous les buissons
Les fleurs sont écloses,
mêlez vos douces chansons
Au parfume des roses.

***

Vous papillons diaprés
Fleurs vivantes et joyeuses
Sur les luzernes des prés
Fixez vos ailes joyeuses
Unissez d'un doux lien
L'aile et la corolle
Et qu'on ne sache plus bien
L'aquelle s'envole.Page après page une revélation.
Il y a même une table de matières à la fin du livre mais elle n'est pas complète.
Une carte d'invitation s'est glissée entre les pages.
Et plus que j'absorbe ces pages qui me parlent, plus un petit ressentiment de tristesse me prends.
La tristesse des temps perdus à jamais. La tristesse que nous n'avons plus l'abilité et la persévérance d'écrire comme cette demoiselle. La perte de la puissance du mot écrit à la main, avec une plume. Et de l'encre qui ne s'est pas éffacé même après plus de 100 ans. Qui ne semble pas avoir souffert par les intempéries et tourmentes de deux grandes guerres. La tristesse de vivre dans un siècle où le monde semble avoir moins de couleurs.
Maurice et Marie
Maurice, vous me regardez sans cesse.
Et vous me suivez en tous lieux.
A la promenade, à la messe....
Maurice! Maurice! vous aurez mal aux yeux.
Marie, vous êtes bien coquette!
De nous deux quel est le plus fou?
A force de tourner la tête,
Marie, vous aurez mal au cou!
12 Mars 1898 M. L......
would that be the author's own creation?

Ce livre restera un trésor rare parmi nos trouvailles d'antan.

7 commentaires:

  1. A treasure, indeed, Bayou.
    I too feel a certain sadness - or perhaps poignancy, when I find something like this beautiful journal. There's something so touching about the thought of the connection you now have with the long-ago writer.

    RépondreSupprimer
  2. well I tried - I think I got there - gosh it was hard work

    RépondreSupprimer
  3. What a marvelous find - too precious to leave on a flea market stall. There' a story to be written about the life that is hidden in those pages - what secrets will unfold?

    RépondreSupprimer
  4. Weisst du, wer die Gedichte geschrieben hat?
    Ein Gluecksfall fuer dich, dieses intime Buechlein gefunden zu haben.

    RépondreSupprimer
  5. Indeed, a unique find!
    Some of the poems have an author's name, Friko but I am sure that plenty have been written by the demoiselle. There is Alfred de Musset, who was a famous French poet or Eugène Manuel or Legouvé. Others seem to be local writers, sometimes there are only the initials.

    RépondreSupprimer
  6. What an amazing book. Though sadly I have no idea what you said about it! Hanging head in shame at my lack of linguistic knowledge.
    Lovely to be able to look at your pictures and catch up you ... from home ... at last.
    Thank you for your lovely comments on my blog. I do appreciate the time you took to visit.
    Love CKx

    RépondreSupprimer
  7. What a treasure! I won't pretend I have read all of your blog but I can see what an amazing book you have there. Will pop back and test out my "O" level french. Happy Easter!

    RépondreSupprimer